Arrêter de fumer sans grossir : 5 pièges à déjouer

Publié le : 23 février 20214 mins de lecture

L’un des principaux effets de l’arrêt de la cigarette est la prise de poids. Qu’elle soit recherchée ou non, tous ceux qui arrêtent de fumer savent que c’est inévitable, ou presque. Comment expliquer ce phénomène ? Et quelles sont les mesures à prendre pour arrêter de fumer sans grossir ?

Pourquoi gagnez-vous du poids quand vous arrêtez de fumer ?

La cigarette accélère votre métabolisme, ce qui fait que vous brûlez plus de calories. Sans surprise, l’arrêt de la cigarette entraîne un ralentissement de votre métabolisme et les calories brûlent plus lentement.

L’arrêt de la cigarette peut également créer un besoin constant de manger. Ce n’est qu’une illusion, car le corps peut souvent confondre le besoin de nicotine avec le besoin de manger. Il arrive également que l’on compense le manque de nicotine par la nourriture.

Ce besoin est d’autant plus amplifié, car l’arrêt de la cigarette donne un meilleur goût à la nourriture, donne des envies d’aliments sucrés et donne plus d’appétit.

À découvrir également : Arrêt du tabac : Hypnose et méditation fonctionnent aussi !

Un gain de poids expliqué par le retour de l’appétit, des sensations gustatives et le manque de nicotine

Le premier piège posé par l’arrêt de la cigarette est le retour de l’appétit. Arrêter la cigarette est une décision réfléchie et qui nécessite préparation mentale et physique. Parmi cette préparation, et afin d’éviter le premier piège, la première chose à faire est de privilégier les aliments sains et d’écarter les aliments favorisant la prise de poids.

Le deuxième piège est lié au fait que sans la cigarette, les aliments ont meilleurs goûts. Dans la pratique du « arrêter de fumer sans grossir », il est déconseillé de prendre avantage de ce retour des sensations gustatives en mangeant à l’excès et sans conscience. Ceci implique de privilégier la qualité à la quantité, d’apprécier et de profiter de chaque bouchée en mâchant lentement et en prenant le temps de digérer.

L’arrêt de la cigarette va provoquer un manque. Souvent, le corps va confondre ce manque de nicotine avec la faim, c’est le troisième piège. Il est important de savoir écouter son corps pour savoir s’il s’agit d’une faim réelle ou d’une illusion.

Un gain de poids expliqué par un métabolisme plus lent et la recherche de réconfort

L’arrêt de la cigarette provoque inévitablement un gain de poids, que la personne fasse attention à ce qu’elle mange ou pas. Le quatrième piège à éviter est celui du manque d’activité physique. Il est important de bouger, non seulement pour perdre cet excès de poids, mais aussi pour distraire son corps.

Enfin, le corps et l’esprit vont chercher à tout prix un réconfort face au manque de nicotine. En général, ils se tournent vers la nourriture et surtout les aliments sucrés. C’est le cinquième piège. Pratiquer une activité physique va vous distraire du manque de nicotine, accélérer votre métabolisme et augmenter votre masse musculaire.

Plan du site