Je consomme beaucoup de liquide est-ce normal ?

Publié le : 23 février 20213 mins de lecture

La quantité de liquide que vous consommez varie en fonction de la façon dont vous le vaporisez. Vous seul pouvez juger de votre consommation. Une différence dans la quantité de contenu, de nicotine ou simplement de goût peut entraîner des différences dans l’absorption de liquide électronique.

En fonction de vos habitudes, une augmentation de la consommation de liquide

L’amélioration de la quantité de nicotine trouvée dans les e-liquides est l’une des premières explications de l’augmentation de la consommation de e-liquide. Après tout, l’organisme aura besoin de temps pour s’adapter si vous diminuez la dose de nicotine. Il est donc avantageux d’augmenter régulièrement la nicotine afin de ne pas déclencher une envie de fumer. Par ailleurs, une plus grande consommation de liquide compenserait ce sentiment de manque associé à la réduction du « hit ». Si vous constatez une augmentation trop importante de votre consommation, vous devrez revenir à votre niveau de nicotine antérieur, puis diminuer la nicotine par étapes, pour éviter de compenser la surconsommation.

Une augmentation de l’apport en liquide en fonction de la substance utilisée

Le chargeur, le clearomiser ou les résistances peuvent être une autre source de l’augmentation de la consommation de e-liquide. Il est conseillé d’utiliser un matériau performant pour compenser l’absence de coup si l’on veut diminuer la dose de nicotine. Assurez-vous qu’une batterie efficace à faible résistance peut entraîner la vaporisation d’un volume plus important d’e-liquide pour générer plus de vapeur. D’autre part, une batterie solide avec une résistance raisonnable peut entraîner une plus grande consommation de liquide. En fonction de l’heure de la journée ou de vos souhaits, vous pouvez en varier le contenu. Lorsque vous en avez besoin, utilisez les outils les plus puissants et les plus gourmands en liquide.

Quelle est la consommation habituelle de liquides ?

Un flacon de 10 ml dure entre 5 et 6 jours pour une personne qui pulvérise tous les jours, avec une résistance comprise entre 1,8 et 2 ohms. Il doit être équipé d’une batterie typique et un indice VG/PG compris entre 50/50 et 80/20 pour donner une indication dans des conditions habituelles. La consommation dite régulière correspond généralement à 5-6 flacons de 10 ml par mois. Cependant, si la cigarette à résistance électronique est inférieure à 1,6 ohms, la consommation de e-liquide peut être supérieure. Elle peut être multipliée par 2 ou triplée avec une résistance égale ou inférieur à 0,5 ohm, 20/80 de liquide et une batterie de haute performance. Par la suite, la fatigue ou les maux de tête qui peuvent disparaître dès que l’on évite de se vaporiser subiront les conséquences d’une telle consommation. D’une part, une consommation extrême pourrait entraîner une légère irritation de la gorge, en fonction du niveau de VG/PG du liquide.

Plan du site